Biographie

Né à Paris, Pascal Kondo vit ses premières années entre la Guadeloupe
et la banlieue parisienne, entre deux cultures. À l’âge de 11 ans, pendant le voyage qui le ramène au pays, il remporte le concours de chant sur le paquebot « De grâce ».

En 1985, il fonde le groupe de gospel caribéen « Makkeda»

En 1986, pendant ses études universitaires, il prend des cours de chant au SERMAC de Fort de France, célèbre école artistique fondée par Aimé Césaire, sous la direction de Willy Jones.

En 1988, Le groupe Makkeda se produit pour la 1ère fois au centre des arts et de la culture de Pointe à Pitre.

En 1993, après une avant-première remarquée du groupe américain Acappela, au 10ème Festival Séphora à Valence, il part pour le Studio des variétés à Paris. Là, il travaillera le chant avec Debbie Davis, la scène avec Sarah Sanders, et surtout le texte avec le parolier Brice Homs (Fugain, David Koven, Enzo Enzo, Florent Pagny…

En 1995, il propose deux chansons à Henri Salvador, à la demande de Brice Homs.
Par la suite, et pendant plusieurs années, Pascal Kondo se consacre à l’écriture et à la composition. Il écrit notamment pour le groupe de gospel guadeloupéen, Dyapason Quartet, ainsi que pour le groupe Fretless (Ascot music/Emi).

En 2006, il rentre en France métropolitaine et mûrit un projet de nouvel album.

En 2009, Pascal Kondo nous offre « Sa ki taw », que nous ne sommes pas prêt d’oublier, un album accueilli de façon unanime par la presse et les médias des Antilles françaises, en Outremer comme à Paris. Ce sera ensuite le temps des concerts dans les salles parisiennes et antillaises.

En 2013, Pascal Kondo nous revient avec « Katchimen » (carrefour). On dit souvent que le deuxième album est le plus difficile, nous serions plutôt d’avis, que celui ci est certainement le plus abouti.